vendredi 31 juillet 2020

Gaïa est de retour: soulagement et bonheur!

Merci pour tous vos partages et encouragements, tant téléphoniques que sur ce blog ou page Facebook de même que sur les autres sites ou associations sollicitées: Gaïa est de retour, avec un contact chaleureux comme elle a l'habitude et faisant montre de son équilibre habituel, se régalant comme elle aime, de sa coupelle de crème Chantilly, mais pas plus affamée que cela!

Nous sommes rassurés et restons vigilants, néanmoins. Nous vous proposons une photo d'elle prise à l'instant, alors qu'elle est allongée dans le salon, près de son frère Phoebus.

Nous espérons des nouvelles de notre jeune chatte Gaïa, pas vue depuis deux jours...

Gaïa: chatte de bientôt 18 mois à laquelle Moon, chatte résolument libre, avait choisi de donner le jour en même temps qu'à trois autres chatons... Belle fratrie de quatre, (deux chats, deux chattes qui sont nés au printemps 2019) et pour lesquels la maman nous a permis de l'aider à l'accompagner, à l'intérieur de notre grange, pour toute la période d'allaitement et sevrage.

Après quoi, soins vétérinaires, stérilisation pour tous, mère chatte comprise, (nous n'avions pas pu le faire plus tôt) et identification par puce électronique, investissement que nous avons estimé tout à fait logique. Puis, ils nous ont adoptés, se sont tous installés chez nous, usant comme bon leur semble de la trappe qui leur permet d'entrer et sortir de la maison à leur gré. (À l'exception de la maman qui reste libre mais qui vit dans notre enceinte et se sustente en même temps que ses petits depuis lors. Elle ne veut pas utiliser la trappe pour le moment mais entre volontiers dans le salon ou la cuisine, pour peu que les portes restent ouvertes.)


Gaïa donc, très attachante, très affectice, toujours en notre compagnie jusqu'alors, mais un rien indépendante, n'est pas apparue depuis 48 heures, ce qui peut se comprendre mais nous sommes attentifs quand même dans la mesure où la chaleur intense peut modifier leurs habitudes. Notre crainte malgré tout, serait qu'elle se soit laissée enfermer dans un local du voisinage, garage, sous-sol, cabanon de jardin et sans eau... Nous sollicitons toutes personnes qui le pourraient de s'assurer que ce n'est pas le cas et nous en savons gré et remercions à l'avance.

- Nous répondons bien entendu aux 01.64.08.96.91 et 06.14.19.36.25. Message souhaité sur répondeur au cas où nous n'intercepterions pas l'appel. Merci d'avance... (Sur la première photo, nous la présentons seule et sur l'autre en compagnie de sa sœur Isis).

jeudi 30 juillet 2020

À Marnay sur Seine, ce 31 juillet, avec les artistes en résidence à la Maison verte

C'est un peu tardivement que nous relayons cette information transmise par Guillaume Reby, directeur de La Maison verte, jardin botanique de Marnay sur Seine, chez nos voisins aubois. Le directeur et son équipe ont le plaisir d'inviter au vernissage des artistes qui s'y trouvent en résidence: vernissage ce vendredi 31 juillet à 18h30.


Il sera donc possible, demain de retrouver ces artistes, Abi Good multidisciplinaire des États-Unis, Joëlle Bécard Land art de France et Aliénor Welschbillig de France aussi et Land art également. cela se passera bien entendu au Jardin botanique de Marnay. (www.jardin-botanique.org - www.lamaisonvertedemarnay.org)

- Le numéro de téléphone de Guillaume Reby: 03.25.21.94.18.

mercredi 29 juillet 2020

Chats sans familles? Nous aimerions savoir...

Aurions nous la chance, de faire la connaissance des familles de ces chats?...

Ces deux chats dont nous présentons les photos prises ce jour, ont déjà été évoqués il y a quelques temps. Ils ont beaucoup de points communs, au plan de leur ressemblance comme de leur approche agréable et sans problème. Nous avons pensé longtemps qu'ils étaient issus de familles dont les personnes, pour des raisons professionnelles, étaient absentes dans la journée... Or, il semble se confirmer de plus en plus, que ce ne soit pas le cas: en effet se trouve qu'ils passent à tous moments, ils sont plutôt réguliers vers 18/19 heures et au petit matin. À l'évidence, ils ont faim et ne dédaignent pas pâtés, viandes ou croquettes dont ils peuvent disposer dans notre enceinte, besoins auxquels nous souscrivons naturellement.




Toutefois, dans la perspective où nous nous trouvons de les faire identifier s'ils ne le sont pas, par puce électronique, de les faire stériliser et vacciner comme c'est le cas pour les 7 autres félins faisant déjà partie de la famille, nous lançons un appel vers les éventuelles familles où ils pourraient se trouver, sollicitant de celles-ci qu'elles nous contactent.

Ayant déjà pris en charge à titre personnel, les dispositions que nous envisageons pour ceux-ci comme ce fut le cas au niveau des sept qui font déjà partie de la famille, nous ferions de même pour ceux-ci avec l'aide éventuelle d'une association ou d'une municipalité, dans la mesure où nous n'envisagerions pas de les garder, l'effectif actuel demandant déjà beaucoup de disponibilité, donc de temps. Nous sommes conscients de l'obligation où nous nous trouvons de nous limiter et c'est pourquoi, d'ores et déjà, nous pensons à les faire adopter par des familles accueillantes... Au passage, nous savons gré aux voisins qui nous entourent de montrer à l'égard de ces êtres familiers, gentillesse et compréhension.

Nous pensons que ces deux chats qui semblent vivre de façon distincte, sont de l'année précédente et n'ont pas plus d'un an à 18 mois et nous avions imaginé, vu leur caractère social, qu'ils vivaient ou avaient connu des familles respectives?... De toute façon, ils n'ont absolument pas le comportement de chats sauvages, comme d'autres que nous avions connus et accueillis déjà.

- Dans l'attente, nous vous proposons cette pensée que nous aimons bien de Léonor Fini: ''Le chat est à nos côtés, le souvenir chaud, poilu, moustachu et ronronnant d'un paradis perdu...''

samedi 18 juillet 2020

Chat alors! Bon dimanche à tous...

L'on attribue cette pensée à Charles Darwin, comme quoi, lorsqu'un chat accorde sa confiance à une personne, c'est la plus belle offrande qui soit! La photo du jour, celle de Moon, chatte résolument libre jusqu'à nouvel ordre, jusqu'à ce qu'elle en décidera autrement et qui, depuis trois ans qu'elle nous fréquente, jours et nuits, nous a donné beaucoup de bonheur... et nous a choisis pour mettre au monde quatre superbes chatons, il y a quinze mois maintenant, nous permettant de l'accompagner dans sa tache de sevrage accomplie merveilleusement, durant plus d'un trimestre et de les adopter aussi.


Je souscris aussi tout à fait à ce que disait Albert Schweitzer qui adorait tout ce qui est la vie et particulièrement les chats, considérant qu'ils sont avec la musique deux moyens essentiels d'oublier les tracas. C'était certes sa façon de nous faire savoir quelles étaient ses grandes affections et reconnaissances, ce qui ne l'empêchait nullement d'affronter les tracas qu'il pouvait connaître et de consacrer sa vie à soulager, lui aussi, les soucis des autres comme dans l'hôpital de Lambaréné en Afrique.

dimanche 31 mai 2020

Hôtes de Pentecôte, à la Rue de Saint-Brice...

En ce week-end de Pentecôte, dans la nuit de dimanche à lundi, à 1h30, ces charmants hérissons, un couple très probablement, nous rendait sa visite quotidienne, venant jusqu'à la porte du salon et montrant par là-même, qu'ils sont en confiance puisque nous avons pu prendre trois ou quatre photos, sans qu'ils ne s'en émeuvent. (Ce que nous ne faisons malgré tout le moins possible, pour ne pas les déranger.)
Ils ont de la nourriture, croquettes pour chats dont ils sont friands mais aussi sachets, filets de volailles ou steaks hachés, en trois ou quatre points, selon la localisation des familles, tout en ayant une préférence, nous semble t-il, pour les coupelles installées devant notre seuil. Ce qui suppose que chaque matin, nous y fassions un rien de ménage, car lorsqu'ils ont bien mangé, ils nous laissent sur place, des petites traces de pipi et des mini-crottes d'un noir lumineux.


- Les hérissons vivent la nuit, ont parfois, pour ceux qui ne sont pas sédentarisés, des itinéraires assez impressionnants et nous ne pouvons que souhaiter, alors qu'il leur arrive, rentrant au lever du jour à leur gîte, de traverser les routes. Pour les automobilistes qui prennent la route (qui la reprennent après confinement...) sur ces temps là, nous ne pouvons qu'espérer qu'ils y soient attentifs, en roulant un peu moins vite si possible. Les hérissons, essentiels à l'équilibre faune et flore de la nature, sont protégés et bénéficient d’un statut de protection total par l’arrêté du 23 avril 2007 (antérieurement, l’arrêté du 17 avril 1981). Ils bénéficient de cette protection dans toute la Communauté Européenne: il est interdit de les détruire, de les transporter, de les naturaliser, de les mettre en vente en application des articles L. 411-1, L. 411-2 du Code de l’environnement.

(Photo du 31 mai 2020).

Des amis chats, visiteurs du week-end de Pentecôte, à La Rue de Saint-Brice

En ce dimanche de Pentecôte, deux jolis chats nous ont rendu visite et en ont profité tout naturellement pour se sustenter. L'un et l'autre, à des moments différents, ont attiré l'attention de nos propres chats, qui les ont observés, sans agressivité mais avec attention.


Ces visiteurs du dimanche nous ont semblé en bonne santé, en bonne forme et issus probablement de familles du secteur: comme nous l'avons souvent constaté, ils sont plus particulièrement ''en visite'', sur les week-end, notamment ceux du mois de mai, pluriels et parfois plus longs, profitant en quelque sorte de l'absence de leurs familles. Il nous semble important (et plaisant) d'informer, ne serait-ce que pour que de part et d'autres l'on fonctionne en connaissance de cause.



- L'un des deux chats (deux photos) est de couleur beige-foncé et l'autre au pelage aux différentes nuances de gris, du clair au foncé.