lundi 24 juin 2013

Les R’Montemps nous ont mis le feu à Saint Brice!


Si ce dernier samedi, les regards de tous étaient tournés vers le ciel, c’était pour scruter les nuages et mesurer les chances que l’on avait de passer à travers les gouttes.



En ce qui nous concerne, c’était notamment lors de la journée consacrée aux manifestations liées au 40ème anniversaire du jumelage de Nogent sur Seine et de la ville allemande de Rielasingen-Worblingen et aussi lors du feu de Saint Jean de Saint Brice.
Dans un cas comme dans l’autre, les événements se sont déroulés du mieux possible et si par moment, quelques unes de ces gouttes sont venues nous alerter, nous fûmes comme tous épargnés et, somme toute, la journée fut belle.



Le feu de Saint Jean
Samedi soir, le spectacle du ciel était de surcroît, de toute beauté, avec ces nuages que le vent poussait à belle vitesse et qui laissaient par intermittence la lune, dans toute sa plénitude, nous éclairer de toute sa rondeur et donner au site où se déroulait le feu de Saint Jean de Saint Brice, une dimension fantastique. D’ailleurs, autre source de lumière et aussi de belle chaleur, tant calorimétrique qu’humaine par leur générosité, les équipiers des R’Montemps allaient intégrer parfaitement cette résonnance dramatique dans le spectacle qu’ils allaient offrir à un public venu en grand nombre pour les applaudir.



Le défilé des lampions
Il faut dire que dans un premier temps, leur souple et attractive autorité encadra de belle façon le défilé des enfants et de leurs parents, porteurs de lampions et de torches: partis rue Pierre Dupont en direction du centre Saint Brice, on les a vus revenir par la rue du Chanoy avant de prendre place sur l’aire d’activités incluant l’ancien court de tennis où auparavant, ceux qui l’avaient souhaité, avaient pu se restaurer à l’abri des barnums ou faire quelques tours de piste, sur des airs diffusés par un DJ.



Des arabesques de feu
Par le jeu des nuages la masquant de temps en temps, la lune toujours là, semblait nous faire des clins d’œil. Complice en tout cas de la prestation qu’allaient nous offrir les Clémence, Amélie, Martine, Rémi, Dominique, Damien, Alain, Joël, Jean-Luc, et autre Thomas des R’Montemps… Corsetés de cuir, sur un rythme qui ne laissait place au aucun temps mort, ils ont enchaîné toute une grande série d’arabesques de lumière, mettant le feu au cœur d’une superbe chorégraphie. Pas étonnant qu’après ce type de prestation, comme celles qu’ils ont assurées lors des dernières Fêtes médiévales de Provins comme de Reims, ou encore en ouverture au grand Stade de France, du spectacle de dimension nationale Excalibur, on les identifie à des professionnels et qu’on les ait pressentis pour les Festivités médiévales du Québec, l’année prochaine au Canada !...




Depuis 2008
La troupe des R’Montemps intervenait ce dernier samedi, pour la 6ème fois à Saint Brice, dans le cadre de cette animation organisée par le Comité des Fêtes et à laquelle, des bénévoles autour de Françoise Martinand, ont donné corps, depuis qu’elle fut initiée en juin 2008 par des conseillers nouvellement élus. À l’appel de l’un d’eux notamment, les R’Montemps étaient intervenus spontanément et gracieusement. À l’un d’eux particulièrement, qui s’étonnait qu’on les remarquât, au point de les prendre pour des professionnels et de penser à eux pour une prestation en 2014 au Canada, nous nous entendions répondre qu’ils étaient justement pris en considération, parce que bien plus que des gens de métier qui assurent une prestation parce que c’est leur travail, ils vivent le moment, y mettent du cœur, leurs tripes, toute la générosité qui les caractérise et sans redondance, avec une simplicité de bon aloi.
Pourvu, lorsqu’ils seront encore plus grands, lorsqu’ils auront encore davantage de notoriété, qu’ils n’oublient pas qu’ils sont issus de ce terreau des gens simples et enthousiastes !



À propos de la lune…
Au moment où nous couchons ces dernières lignes, en ce lundi 24 juin, nous apprenons que la lune qui samedi soir accompagnait les Saint Briçois et gens du coin dans cette festivité de Saint Jean, était non seulement pleine, mais la plus grosse de toute l’année. Parce c’est justement la période où elle se trouve au plus près de notre planète. Après cela, qui pourrait dire que les Saint Briçois ne sont pas bien lunés?









Aucun commentaire:

Publier un commentaire