vendredi 2 mars 2012

Les Présidentielles: la citation du jour.

Nous évoquerons aujourd’hui, Martin Luther King qui disait, il y a déjà un demi-siècle de cela: « À la fin, nous nous souviendrons, non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis »…
Dommage que dans le concert des outrances et des vociférations que l’on peut entendre pratiquement tous les jours en cette période de campagne, tant de voix posées et réfléchies, ne se fassent pas entendre, ne pensent pas se faire entendre, ne puissent pas se faire entendre !
Martin Luther King disait aussi: « Les barricades sont les voix de ceux que l’on entend pas ! ». L’on n’en arrivera peut-être pas là…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire